(...)

Il est possible de faire des miracles. Tout le miracle est là. Il suffit pour cela de s'appliquer en comprenant ce que "s'appliquer" veut dire. L'application vient de loin. Qui s'applique bâtit des ponts; qui s'applique part de son intériorité et va vers l'extériorité afin que l'extériorité puisse rentrer dans son intériorité. Ce mouvement là s'appelle intentionnalité. Le déploiement de la conscience. Son expansion. En faisant vivre le monde, on fait vivre cette expansion.

On n'a pas le droit de se laisser voler ce que l'on est. On perd sa vie quand on perd son âme, non quand on meurt. les héros ne meurt pas. Il n'y a qu'une seule chose grave dans la vie : perdre sa noblesse intérieure, le bien le plus précieux de l'homme.

L'art de vivre consiste à garder intact le sentiment de la vie et ne jamais déserter le point d'émerveillement et de sidération qui seul permet à l'âme de voir. Il importe de faire sienne la densité de ce qui naît ainsi du silence et du vide. (///) Oser rencontrer l'éblouissement. "

 

(...)

dsc_0257